Crew Control 2005

Dimanche 18 décembre a eu lieu, la deuxième édition du Skateboards Contest intitulé CREW CONTROL, dont le principe est d’évoluer par équipes de 3 en même temps, et dont la note finale de chaque passage est permettant la somme des prouesses de toute l’équipe (appelé ‘crew’ dans le milieu du skate !!).  

Sergeï, juge officiel de l’APCS, assisté par Arthur, malheureusement plâtré ! 

Malgré le froid, presque une centaine skateurs et une skateuses se sont déplacés, pour créer un total de 13 Crews, soit 39 inscrits !!!

Des skateurs locaux, mais aussi de très loin avaient fait le déplacement (Neufchâteau dans les Vosges, Blénod les Pont à Mousson, Luxembourg et d’un peu partout en Moselle). 

Le temps d’installer la sono, les banderoles de l’APCS et de TRIBALskateboards (les organisateurs), mais aussi d’autres qui démontrent la multiplication et l’engagement des partenaires : Ufolep, Europe2. Le shop messin Planet D a consenti une réduction sur du matos, ainsi d’avoir quelques lots (difficiles en fin d’année !) payé par le Rider’s Park, et offerts par TRIBALskateboards. Mis à part, quelques rares inscrits se sentant l’âme investie d’un devoir surnaturel, qui ne respectaient pas l’organisation et les autres participant(e)s de la compétition, en roulant pendant les passages des autres concurrents, et ce malgré les nombreux rappels, ont été (suivant le règlement des compétitions de l’APCS) logiquement sanctionnés dans leurs notations. Le respect est une des valeurs essentielles de l’APCS, et plus généralement dans les origines du skate (autant en compétitions, qu’en dehors). Un passage pour les qualifications, de plus de 2 minutes par équipe, a permis aux juges, de mettre en place les catégories (Novices et Confirmés). 7 crews chez les novices et 8 chez les confirmés.

Chez les novices, beaucoup de jeunes dont c’était le premier contest, et à en juger par le niveau de certains, ceux-ci pourront très vite participer individuellement à des compétitions dans la catégorie confirmé d’ici quelques mois ! Après une petite pause, histoire de se réchauffer (pour les juges, le public et les inscrits !!), la finale a pu avoir lieu ! Un passage d’une seule minute par Crew n’a pas suffit, et après concertation avec tous, un deuxième passage de 1 minute a été programmé pour les confirmés.Après leur passage, chez les novices, c’est  Chez les confirmés, pas beaucoup de surprise, malgré les belles prouesses de certains crews, dont les Padawans, composé des membres de l’APCS (Pierre Colin, Alex Gangloff et Diabolo) : Pierre avec ses wheelings et autres tricks originaux, Alex et ses vols sur le funbox et ses tricks un peu partout dans le park, Diabolo qui malgré une très bonne prestation pendant les qualifs, n’a pas réussit à récidiver ses nombreuses figures (le froid et la fatigue de l’organisation, ainsi que l’animation : Micro et sono). Les Padawans finiront quand même à la 3ème place.
Devant, les skateurs de Neufchâteau, le GastroTeam, mené par Arnaud, avec une énergie impressionnante et des tricks originaux, accompagné de Charly et Le Dude qui ne sont pas restés en défaut avec des tricks aussi performants pour ces skateurs hyper sympas, motivés et motivant par leur esprit et leur bonne humeur.
La victoire a été remportée haut la main par les locaux, le Team Oliwood, avec accompagné par Bouls et Aurélien déchaînés par une aura mystique ! Des figures incroyables et une consistance indéniable font de ces 2 skateurs, une véritable démonstration de haut niveau, et une punition pour tous les autres inscrits !
Plus que des mots, les quelques photos ci-jointes seront bien plus parlantes !!! 
Mâtez la collision ! ! ! Toujours faire attention dans un skatepark!!! Surtout s'il y a du monde!!!
 
La conclusion de cette journée, c’est le potentiel des 2 jeunes locaux, qui n’ont que quelques années de pratique, mais qui ont eu la chance d’habiter à coté d’une structure couverte composée d’un skatepark très performant qui donne la possibilité de progression énorme. Le retard pris dans la région de Metz, dont les pratiquant(e)s sont obligés d’évoluer sur des infrastructures trop souvent obsolètes, mais toutes à la merci des nombreuses intempéries de notre fabuleux climat !!!